The Massive #1

20024

The Massive, de Brian Wood, auteur du très fameux DMZ, et de Kristian Donaldson, qui a illustré entre autre la version comic de The Guild. C’est édité par Dark horse comic, ce n’est donc pas une oeuvre qui va respirer la joie de vivre, mais plutôt proposer des thèmes assez sombres.

Bon, c’est quoi donc? The Massive, c’est le nom du bateau amiral appartenant à une organisation d’activistes environnementalistes, Ninth wave. L’histoire débute à bord du Kapital, son sister-ship dont l’équipage est la recherche du Massive, porté disparu depuis bien longtemps. Le petit détail qui change tout, c’est que l’histoire se déroule dans un futur proche où le climat s’est vraiment beaucoup déréglé. Hong Kong a les pieds dans l’eau, les marées noires se sont multipliées, les mesures d’urgence n’ont fait qu’aggraver les choses, bref, pour des éco-warriors, c’est un peu l’enfer sur Terre! La recherche du Massive se double donc pour le Capitaine Callum Israel et les siens, d’une enquête sur les causes d’une telle dégradation des conditions climatiques.

L’histoire démarre rapidement, avec de bonnes scènes d’action, entrecoupées par des rapports sur la situation actuelle et passée du monde. Les personnages promettent d’intéressants rebondissements, on sent déjà les possibilités d’adaptation cinématographique! Brian Wood s’en tient à des ressorts scénaristiques qu’il maîtrise bien, et le trait de Kristian Donaldson apporte beaucoup à cette ambiance post-apo particulière, car ici, point de punk et de bodybuildé portant un masque de hockey et un slip en cuir. C’est bien notre monde comme nous le connaissons, et sûrement comme nous allons bientôt le connaître. Une situation décrite ici, bien plus effrayante que n’importe quel enfer cyberpunk.

The Massive est une série divisée en arc de trois épisodes. Je viens de terminer le premier arc; Landfall, qui m’a promené du Kamtchaka jusqu’en Alaska, et a été une très bonne surprise, agréable à lire, avec un graphisme intéressant et une histoire tenant en haleine. Le second arc promet de poursuivre dans la même veine, il se nomme Black Pacific.

Publicités

Un commentaire sur « The Massive #1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s