La Terre mourante, de Jack Vance

La-Terre-mourante-1.jpg

 Ah oui!!! Cette mode de tout rééditer en intégrales, voilà qui est une bonne chose!!! Bon, ze dying earth dans sa langue originale, est un cycle du bon sieur Jack Vance, fantastique conteur auquel je n’adhère pas à l’oeuvre entière, mais qui est un monsieur avec un sacrée talent, il faut bien le reconnaître!

Son écriture légère permet de se perdre très rapidement dans les étendues de cette bonne vieille Terre à bout de souffle, pleine d’individus vivants intensément la fin des temps en se noyant dans les souvenirs de milliers de cultures différentes. Contrairement aux écrits d’un Michael Moorcock voulant ces derniers âges de la Terre décadents et cyniques, frappés de démence et d’ennui, chez Jack Vance, c’est un déferlement de couleurs, de sensations et d’émotions humaines, comme si les derniers représentants de l’Humanité s’obligeaient à oublier la fin imminente pour prendre le temps de rechercher pouvoir, amour ou objets oubliés.

Le tome 1 de cette intégrale, édité par les éditions J’ai lu rassemble les courts récits de « Un monde magique« , dans lesquels nous retrouvons les magiciens de la Terre, avides de sortilèges mais se lamentant sur tous ceux ayant été perdus. Les rôlistes incarnant cette classe de personnage aimeraient bien posséder les enchantements que les « héros » utilisent pour s’emparer de reliques ou de secrets anciens! Vient ensuite « Cugel l’astucieux« , bien plus développé et à mon goût le point d’orgue de ce cycle fabuleux qu’est la Terre mourante.

A noter qu’il existe un jeu de rôles traduit en français, mais comme l’adaptation du cycle d’Ambre de Zelazny ou encore Lyonesse, également du sieur Vance, ce n’est pas un support pour débutant dans ce formidable hobby, car y incarner un personnage nécessite un état d’esprit bien particulier et une certaine aisance avec un langage bien fleurie. Pour l’avoir testé avec quelques compagnons aimant la langue de Molière, Dying earth reste malgré tout un jeu fantastique.

Publicités

5 commentaires sur « La Terre mourante, de Jack Vance »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s