Sérialbdomadaire #7

Penny Dreadful Finale

Penny Dreadful S03 E09 « the blessed dark » : Fin de saison, mais également fin de la série de John Logan (snif snif). Toutes les intrigues s’achèvent, certaines vers une ouverture hypothétique sur autre chose, d’autres sur une conclusion sanguinolente. Episode de 59 minutes, qui nous montre donc une fin, on pouvait éventuellement s’en douter, mais il est clair que le dénouement victorieux avec happy end, ce n’est pas trop du goût du showrunner. De cette série, je vais retenir la classe extrême, aussi bien dans l’image que dans les costumes, et la direction des acteurs et actrices, qui incarnent leurs archétypes victoriens à la perfection. Frankenstein, le loup-garou, Dracula, des noms et des personnages caricaturés à l’extrême, mais qui ici retrouvent une consistence. Elles sont trop rares les séries de ce calibre.

Afficher l'image d'originePreacher S01 E03 « the possibilities » : ça y’est, Jesse découvre et exploite la Voix de Dieu, et ça promet pas mal de bonnes choses pour la suite. On plonge également dans son passé, et celui de Tulip, pour comprendre qu’il s’est produit des choses pas jolies-jolies. J’ai lu les comic books et j’avoue que leur ambiance est bien restituée, avec un rythme qui se veut plutôt lent, ce qui amène efficacement des scènes souvent gore, avec l’intervention de Cassidy, toujours excellent. Le rapport peut sembler éloigner, mais j’avais commencé Outcast en même temps que Preacher, il s’agit là de la dernière série de Robert Kirkman, Monsieur Walking dead, et elle aussi tirée d’un de ses comic book, mais je n’ai pas du tout accrocher, ambiance trop proche de celle de son gros hit.

Ramsay Bolton (Iwan Rheon) in Game of Thrones season 6, episode 9, Battle of the BastardsGame of thrones S06 E09 « the battle of the bastards » :  Pfiou… On se plaint souvent de ne pas avoir beaucoup de grosses scènes de batailles dans GoT, bon eh bien c’est réglé! Enorme combat bien sanglant et totalement chaotique – La production aurait 83 heures de rush rien que sur la bataille – avec comme toujours de la crasse partout et surtout, des « héros » qui s’en prennent plein la gueule, c’est le cas de le dire, hein monsieur Jean Neige? Pour ma part, j’ai surtout retenu le coup de canif de Grey worm, qui règle ainsi pas mal de soucis, eh bon oui d’accord, les trois dragons aident aussi un peu, mais Grey worm, tout de même! Le rythme un peu plus lent des épisodes précédents ne me dérangeait pas, mais un bon coup de boost comme ça, c’est bien plaisant en effet!

Publicités

5 commentaires sur « Sérialbdomadaire #7 »

  1. la battle des bastards était surprenante, en tout cas les séquences étaient impeccables, mais le Jon est donc vraiment béni par quelque chose, où alors son dé est pipé pour faire que des 20.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s