Comic’addiction #6

Afficher l'image d'origine

Songes (série terminée, 2 tomes) : Bon, ce n’est pas du comic book mais de la bd européenne, c’est édité chez les humanos, scénarisé par Denis-Pierre Filippi, un gars bien de chez nous (il est de Bergerac, donc du Sud, Ivy), et crayonné par Terry Dodson, un monsieur Marvel au talent évident. Oui alors c’est de la jolie histoire à l’européenne, et en prime c’est légèrement érotico-gentillet, avec une dame à évidemment forte protubérance mamaire. Je ne connaissais pas, je pensais trouver autre chose, eh bien ma foi, c’est du très bon! L’histoire est celle de Coraline, qui assiste un jeune génie excentrique, genre Géo Trouvetout, mais beau-gosse, et le soir elle fait des rêves érotiques (oui oui, tous les soirs… ce doit être épuisant). L’histoire est légère, chaque tome fait une petite soixantaine de pages, mais clairement, les illustrations et l’encrage sont magnifiques, permettant de s’immerger dans une sorte d’univers steampunk sans le côté crassouille, ce qui change un peu. Je suis toujours agréablement surprit par la production des Humanoïdes associés, et la présence ici de Dodson, qui a bossé avec Mark Millar ou Warren Ellis, n’a fait qu’augmenter ma surprise… Oui, et il y a également des trucs pour les cochonou, mais c’est plutôt jolis et pas vulgaire.

Seven to Eternity #1

Seven to eternity #1 : Bon là c’est l’artillerie lourde de chez Image, le titre que la comicosphère guette la bave aux lèvres. C’est la nuvelle série de Rick Remender, avec Jerome Opena aux crayons (c’est Môssieur Uncanny X-force). Alors d’entrée de jeu, oui, ça claque très fort visuellement, ça pête dans tous les sens, avec de la magie, des explosions et des salopettes. Yes, c’est un mix post-apocalyptique qui fonctionne bien, preuve en est la non moins excellentissime série Dark tower, adaptation bullesque des romans de Stephen King. Magie et salopette donc, avec un peu de carnage par-ci par-là, et un univers qui se présente pourtant comme med-fan. Les méchants sont très méchants, ils sont également un peu des équivalents de dieux, à ce que j’en ai compris, et le héros lui par contre, est très humain. Gageons que dans les prochains numéros, il va un peu avoir mal aux fesses.

Afficher l'image d'origine

New praetorians #1 : est le premier titre de RK Syrus au scénario, et surtout de Satine Phoenix aux crayons. Là je prêche un peu pour ma paroisse, Satine étant une rôliste et donjonneuse, cosplayeuse et répondant aux commentaires pleins de fautes (ça m’arrange). Bon alors New Praetorians, c’est quoi donc? C’est à la limite du cyberpunk, avec des augmentés comme chez Wildstorm, et une héroïne a qui on a greffé une sorte de railgun de la mort. Clairement, elle la finesse, ce n’est pas trop son truc! On suit ici des aventures plutôt violentes, autour d’une quête de vengeance mais avec pleins de moments favorisant l’empathie. J’y vois un découpage propre aux séries télé, sans trop savoir finalement qui s’inspire de qui. Ce n’est pas important, car dans l’univers impitoyable des comic books, trop de mecs et de nanas en slip passent leur temps à se cogner et… rien d’autre. Ici c’est différent. Oui bon, ce n’est pas un scénario follement original, il y a de la baston, mais j’ai vraiment apprécié le développement des personnalités, en particulier celle de l’héroïne, qui ici est une cogneuse, mais également une femme, sans caricature ni trait grossis exprès, ça ne me semble pas évident d’amener à la vie un tel personnage, finalement tout en finesse (mais avec un railgun), je salue donc le bazar!

Publicités

7 commentaires sur « Comic’addiction #6 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s