Tykho Moon

Coucou mes p’tites patates lunaires! En fait, je n’aime pas tant que cela les créations d’Enki Bilal, d’un point de vue scénaristique, je veux dire. Ses univers graphiques me donnent des frissons, mais côté narration, j’ai souvent tendance à m’ennuyer. Pourtant, je guette toujours ses nouvelles propositions, et en 1997, quand Tykho Moon est annoncé au cinéma, je m’y suis donc précipité.

Ici, le réalisateur nous emmène sur la Lune, où une version actuelle de Paris a été assemblée à la va-vite. Le Dictateur Mac Bee, incarné par Michel Piccoli, est en fin de règne, car toute sa lignée est rongée par une maladie incurable. Une seule solution, retrouver Tykho Moon, seul donneur d’organes viable. Mais bien entendu, les choses vont vite se compliquer. Et comme Enki Bilal l’avait déjà fait pour son premier film, Bunker Palace hôtel, nous allons avoir des sous-intrigues qui viendront donner de la consistance aux personnages.

Contrairement à son premier film, où nous pouvions nous accrocher à une intrigue simple mais tenant la route, à une atmosphère glaçante pouvant être tout à fait fascinante, ici j’ai eu l’impression d’une longue errance, dans une tentative vraiment cheapos de nous montrer une Paris lunaire. Le casting fait rêver – j’avoue avoir un crush éternel sur Julie Delpy – mais les interactions de leurs personnages sont molles, inefficaces, avec des blancs étranges. Bref, quelque chose ne colle pas dans la réalisation, et particulièrement dans la direction des acteurs et actrices. Tykho Moon reste malgré tout un film à part, décalé, que je vous recommande de découvrir, ne serait-ce que pour la proposition d’anticipation à la française originale!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :