Le wargame adapté du jeu de rôles, adapté du wargame!

Ah! Battlesystem, le wargame inspiré de Advanced Dungeon & Dragon, qui fut lui-même inspiré de plus anciens wargames! A l’origine, en 1985, c’était une boîte avec une illustration marquant les esprits et donnant l’impression que peut-être, choisir la compétence Equitation (cheval), c’est un peu trop mainstream… A l’origine donc, les règles de combat sont fournies avec de moches pions portant quelques bêtes symboles et les noms des créatures du manuel des monstres. Oui, le dragon rouge qui survole le champ de bataille en crachant des flammes est un carré en carton de 1cm de côté.
On peut évidemment jouer avec des figurines, mais la taille recommandée (25mm) s’avère mal pensée pour cette 1ère édition. La chose est arrangée à la sortie de la seconde, en 1989, et elle reçoit même un prix du meilleur wargame de cette année.
Le système de jeu intègre toutes les données d’une partie classique de D&D en les transposant pour du combat de masse et de l’escarmouche. L’ensemble ne casse pas trois pattes à un canard mais à le mérite d’offrir des repères connus aux rôlistes voulant mener l’assaut à la tête de leur légion (oui, le rôliste peut se prendre pour une petite figurine en plomb à peu près peinte. Oui, c’est un être étrange). Le grand intérêt de Battlesystem réside d’ailleurs dans son lien avec D&D et l’usage de son bestiaire afin d’aligner des challenge rigolo sur la table de jeu. Autrement, le système se résume à une comparaison de niveaux d’attaque/ défense puis lancé de 2d6. Avec bien entendu les règles de déplacement, de moral et surtout la transposition des sorts du manuel des joueurs sur un champ de bataille.
Afficher l'image d'origine
Au fil du temps et des nouveaux setting pour AD&D, les règles pour Battlesystem sont adaptées, sans jamais subir de grands changements. Des gammes de figurines sortent chez Ral Partha et sont aujourd’hui plutôt difficiles à trouver. Dans Birthright par exemple, les pjs sont des régents régnant sur de vastes domaines, en plus des aventures classiques, il y a une phase de gestion du domaine générant problèmes et intrigues nourrissant la campagne. Les combats de masse sont bien présents dans les règles mais utilisent une forme simplifiée de Battlesystem, avec des cartes symbolisant les unités. Les amateurs favoriseront cependant le système de combat de masse traditionnel, ne serait-ce que pour utiliser les jolies figurines liées au setting.
J’ai pour ma part essentiellement employé Battlesystem avec ce setting qui s’y prête vraiment bien, mais toujours comme support pour une campagne de jeu de rôles. J’ai fais de même sur Dark sun et quelques escarmouches dans Ravenloft, toujours pour appuyer un scénario de jdr. Comme indiqué plus haut, Battlesystem transpose les règles de D&D et reste très simple d’usage, trop simple peut-être pour de vrais simulationnistes, les gros durs et velus. C’est toutefois pour moi un bon compromis pour intégrer les deux loisirs sans se creuser la tête, et en faisant de nombreux clins d’eil aux rôleux.
Afficher l'image d'origine
Publicités

2 commentaires sur « Le wargame adapté du jeu de rôles, adapté du wargame! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s