Space Master, l’ancêtre futuriste!

Coucou mes p’tites patates interstellaires! A mes yeux, après avoir fait une création de personnage et trois aventures sur Rolemaster, il était clair que, afin de rester poli, ce jeu ne s’adressait pas à moi. Absolument rien n’allait, des jets de dés incessants et pouvant s’enchaîner pour faire d’un simple larcin sur la place d’un marché, l’essentiel de l’action de l’après-midi. Prendre du plaisir avec ce jeu me semblait inconcevable. Quelques années plus tard, l’on m’a convaincu d’essayer le cousin Space master, la version futuriste de Rolemaster, seconde édition en plus, avec tout ce que cela impliquait d’évolutions… Monumentale erreur, et ennui profond, accru par le fait qu’il existait alors bien d’autres jeux de science-fiction adaptés à l’action, la diplomatie ou l’exploration.

Space Master, de Terence Kevin AmthorKevin BarrettS. Coleman Charlton et Tod Foley, chez Iron Crown Enterprise, comprend dans sa seconde édition trois boîtes pleines de livrets, de cartes et d’illustrations plutôt inspirantes. Au final, nous retrouvons les règles de Rolemaster, les pouvoirs psioniques remplaçant la magie, mais surtout, nous avons droit à un décors de jeu dix-mille ans dans le futur d’une humanité ayant conquit les étoiles, avec un déluge de technologies avancées, des robots, du supra-luminique et des aliens. Ce n’est pas très original, mais une saveur « golden age » est cependant restituée. Pour ma part, j’ai retrouvé cette sensation d’une SF à l’ancienne avec Star*Drive, bien plus souple côté règles, et préfigurant le d20 system.

J’ai pu voir une table de Space Master s’amuser, et malgré son extraordinaire lourdeur, je comprend bien que des simulationnistes prennent leur pied à lancer les dés, calculer sur des successions de tables arides tous les paramètres de réussites et d’échecs, mais je reste totalement hermétique à ce genre de joyeusetée. Quoiqu’il en soit, Space Master propose une gamme complète de suppléments, permettant de mettre en place des campagnes particulièrement fouillées, dans un univers futuriste à l’ancienne, ayant bien évidemment beaucoup de charme. Depuis lors bien sûrs, d’autres propositions viennent éclipser ce vénérable ancêtre, je pense par exemple à Transhuman space.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :