Le navire des glaces, de Michael Moorcock

book review the ice schooner by michael moorcock

Publié en 1969, the Ice schooner est un récit complet de Mister Moorcock, qui a déjà pondu le cycle d’Elric, d’Hawmoon et du Guerrier de Mars – Oui, le bonhomme n’arrêt pas! – Bon alors, ce Navire des glaces, roman non inclus dans un cycle d’une trouzaine de tomes, qu’en est-il? Eh bien… C’est un peu quand même un conte du Champion éternel, tout de même. Sauf qu’ici, point de Loi ou de Chaos, même si certaines allusions indiquent l’influence de ces petits coquinous sur le monde. Le héros, Konrad Arflane, est tout tourmenté (mais pas albinos, ça change), ancien capitaine d’un navire des glaces de la cité de Breshill, il se retrouve sur la banquise qui recouvre le monde, après un sympathique hiver nucléaire. Il sauve une pointure d’une autre cité, tombe amoureux de la fille de ce dernier, mariée au vilain sournois de l’histoire, et se retrouve héritier du vieux papa, avec un nouveau commandement et une mission; Aller à New York, une cité légendaire et top magique, et en revenir.

Bon, en elle-même, cette histoire se laisse lire, c’est écrit gros et ce n’est guère épais. On retrouve-là tous les fondamentaux moorcockiens, avec un héros troublé, à la moralité un peu fluctuante, un salopard vraiment salopard et la nunuche de service, belle, mystérieuse, mais finalement très tarte – Oui, Moorcock est un peu un macho – Je venais de terminer la première oeuvre du Monsieur, le cycle du Guerrier de Mars, écrite en 1963 et formant une pâle mais intéressante copie de ce qui s’était déjà fait sur le sujet. Là, on perd tout le côté épique des cycles précédents, pour une histoire assez linéaire qui nous montre un monde gelé, où les émotions des derniers humains semblent engourdies. Le style de Moorcock passe (ou pas), il n’est en tout cas pas au top ici. Par contre, on retrouve dans ce Navire des glaces les idées que l’on retrouvera plus tard dans la trilogie du Champion éternel et ce bon vieux Ereckosë (qui souffre, lui aussi). Bref, c’est bien mais pas top! A lire durant un court trajet en train ou en avion.

Publicités

3 commentaires sur « Le navire des glaces, de Michael Moorcock »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s