Wild cards!

https://i2.wp.com/www.jailu.com/docs/Albums/46637/9782290061077.jpg

Proposé par George RR Martin himself, voici donc un recueil de nouvelles rassemblés par J’ai lu en un gros pavé de 700 pages. Alors attention tout de même, l’auteur de Game of thrones a son nom en gros sur la couverture, mais son influence sur l’ensemble de l’oeuvre est minime – C’est lui qui a lancé l’idée, et il écrit une nouvelle – le reste se partage entre pleins d’auteurs!

Wild cards, qu’est-ce que c’est? C’est de l’histoire de super-héros, mais bien fichue. Le pitch est simple: En 1946, un virus extraterrestre frappe les humains, tuant 90% de ceux qui sont touchés, affectant une bonne part des survivants en les transformant en monstres, les Jokers, mais octroyant à quelques-uns des super-pouvoirs (et en leur laissant une apparence humaine), ce sont les As. Nous suivons souvent les aventures de ces derniers. Comme dans le Watchmen d’Alan Moore, l’intérêt du truc est de voir l’influence des As sur le cours de l’Histoire. Bien moins flamboyants que leurs homologues des comic books, les As de Wild cards semblent affecter de manière anecdotique les événements et se heurtent à la masse des humains non affectés par le virus takisien, et le plus souvent aux ambitions de certains. Nous voyons ainsi la chasse aux communistes se transformer lentement en traque des As, et le titre du roman vient de Lois proposées par Mac Arthur pour exiger le fichage des As, ce sont les lois wild cards.

Parmi les auteurs, nous retrouvons Roger Zelazny, Lewis Shiner ou encore Carrie Vaughn, qui amènent tous un traitement bien personnel aux As que nous retrouvons d’une histoire à l’autre, comme le Docteur Tachyon, ou les 4 As, la première super-équipe officielle, qui ne tourne vraiment pas comme celles que nous connaissons à travers les comic books ou les films des studios Marvel et DC. La lecture est aisée, même si une connaissance de l’Histoire américaine depuis les années 50 sera préférable, après on retrouve ce bon vieux Nixon, toujours sympathique, et les références sont suffisamment connues pour ne pas se perdre. Le changement de ton peu éventuellement décontenancer, une nouvelle se déroulant à travers le monde entier, la suivante passant sur plan bien plus intimiste. Personnellement cela m’a bien plus.

Une adaptation en série télé serait en cours, et ma foi, si le projet suit le cheminement des nouvelles de cette anthologie, eh bien cela va sûrement bien rendre!

Publicités

7 commentaires sur « Wild cards! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s