Sense 8, LA feel-good série!

sense-8-season2-012

Cette série est tout bonnement géniale, à tous les niveaux, et je ressors d’un binge watching de la saison 2 en ayant une pêche d’enfer (et de petits yeux tout embrumés). Ce n’est finalement qu’une série américaine pleine de sexe, de violence et de sang… Oui c’est vrai, sauf que derrière cette lecture primaire, il y a à mes yeux une œuvre magnifique, exaltant toutes les choses qui valent la peine de vivre pleinement sa vie. Je sais que de nos jours, on nous incline à la mièvrerie en pointant du doigt des choses comme l’amour ou la quiétude comme des faiblesses ou des choses accessoires, galvaudées. Mais j’ai retrouvé dans cette saison 2 de Sense 8 pleins de très beaux moments, intenses et tout simplement magnifiques. Oui oui, je suis un bonhomme, un vrai, tout ça, n’empêche qu’il me semble important et normal de pouvoir ressentir des émotions élémentaires, voir même de bêtement verser sa larmichette lorsque des personnages souffrent.

sense-8-season-2-(7)a

Sense 8 saison 2 donc! Les Wachowski font très très fort, alternant d’entrée de jeu des scènes intimistes approfondissant toujours plus les relations entre nos huit sensates, et des séquences de pure action comme elles savent si bien  en réaliser. Autant la lenteur du début de saison 1 ne m’avait posé aucun problème, autant ici, le décor a déjà été posé et l’intrigue concoctée par J Michael Straczynski démarre en trombe avec toujours cette folle course d’un pays à l’autre. Straczynski est pour moi une référence, dont je visionne toutes les créations, aussi bien en série (Babylon 5), qu’en film (Ninja assassin), qu’en comic book (Rising star ou Midnight nation), ses intrigues ne sont jamais alambiquées mais mettent en avant les plus nobles valeurs humaines, ce qui est toujours très exaltant, sans jamais basculer dans des ressorts scénaristiques faciles. Le combo Wachowski/ Straczynski est pour moi l’alchimie parfaite entre ce qui se fait de mieux sur l’intrigue élaborée et le rythme dynamique. Oui, on larmouille en voyant nos héros et héroïnes s’en prendre plein la tête, mais on pousse son plus viril cri guerrier en les voyant distribuer les pains dans la face des méchants!

08.png

Mais cette saison 2 n’est pas juste géniale qu’en reprenant les recettes de la première! On y plonge dans un univers plus complexe, où la méchante organisation BPO s’avère déchirée par une lutte intestine, les uns voulant éradiquer l’homo sensorium par le biais de membres de cette espèce, comme Whispers, qui s’en prend plein la gueule et se voit bien développé d’un épisode à l’autre – On se prend parfois à comprendre son point de vue, pour finalement en conclure que c’est un beau spécimen de chacal pelé! – Mais l’on découvre également que parmi les sensates, c’est la guerre! Entre les traîtres ayant ralliés les rangs du BPO, ceux qui cherchent à unifier leur espèce ou encore ceux qui luttent simplement pour la survie, voilà tout un monde fascinant!

J’ai particulièrement adoré comment le personnage de Lila Facchini est amené, tournant autour de Wolfgang, amenant des éléments supplémentaires sur les sensates, jusqu’à la bataille entre eux, chacun amenant les membres de son cluster. J’ai été particulièrement impressionné par cette notion de groupe aligné sur une moralité différente de celle de nos gentils huit sensastes. En effet, les membres du cluster de Lila semblent tous être pour l’éradication de l’homo sapiens par des méthodes violentes, ce qui est également un puissant moteur  pour une osmose un peu plus violente.

07.png

Bien plus dynamique que la première saison, ces dix petits épisodes de rien du tout – la saison trois en 2019!!!– apportent une dose massive de belles et puissantes émotions, qui amènent larmes et sourires, grâce à un talent certain d’un trio de créateurs (et quelques réalisateurs supplémentaires pas trop mauvais également!) et un casting vraiment fantastique! Même si Kala apparaît un peu moins développée durant cette saison, les huit sensates sont tous au cœur de scènes sublimes et intenses… Mais il me tarde d’en apprendre plus sur ceux du cluster de Lila, ou sur le man from Hoy, Puck ou encore cette bonze tatouée qui semble rouler en solo et être un peu puissante. Une série géniale à mes yeux donc, que je vous recommande chaudement!

Publicités

6 commentaires sur « Sense 8, LA feel-good série! »

  1. Feel good, je dirais pas ça, mais c’est une série super c’est vrai! Les scènes d’action sont plutôt classiques, mais super bien amenées, en fait, c’est leur gestion en aval qui les rends aussi cool!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s