Plaisir primaire : John Wick 1 et 2

John Wick 2 International Poster: John’s in a Tight Spot

Voilà une franchise qui commence plutôt bien, pour qui apprécie les héros-salauds indestructibles et toujours bien sapés! Premier film en tant que réalisateur du stunt-runner David Leitch, en co-réalisation avec un autre stunt-runner, Chad Stahelski, le premier film John Wick amène en effet son lot de violence un peu extrême, avec cette histoire de tueur à gage repenti… Mais juste au début du film. Après, c’est le drame, pour lui bien entendu, mais surtout pour la mafia russe qui semble au passage avoir un stock infini de tueurs/ bras cassés/ maillots rouges.

Oui bon ok, c’est bourrin, le scénario est un poil léger et – je spoile – mais John Wick gagne à la fin. Si si. Malgré ça, eh bien ce fut une très bonne surprise, en ces temps de disette cinéphilique, voilà un action-movie qui fait le boulot, avec un Keanu Reeves toujours très expressif, touchant dans les scènes avec des émotions et… Non je plaisante, il tue tout les gens! Oui mais alors une classe folle et des munitions presque-infinies, vidant un chargeur dans la tête de chaque adversaire, pour être sûrs. Les réalisateurs montrent leur amour de la belle cascade, et ça se sent. Le Keanu fait toutes ses cascades, s’entraîne au tir, ça on le sait, mais le résultat met une grande distance entre ce John Wick et la majorité des autres films de la catégorie.

John Wick Movie Quotes. QuotesGram

En parlant de la réalisation, je le répète, c’est bourrin et primaire, mais les lumières sont parfaitement maîtrisées, le rythme est également bien là, pas seulement une course-poursuite nerveuse où l’on ne comprend même plus ce que l’on voit. La musique est bien trouvée aussi, avec du violon, mais également du Marylin Manson qui appuie bien les scènes d’intro à l’univers classieux – mais bien pourri – des assassins.

Côté scénario, ça meule tout ce qui arbore un tatouage sur les phalanges, avec à peu près toutes les armes commercialisées aux states, mais surtout, John Wick ouvre toute une mythologie qui ma foi est fascinante, en tout cas très facilement transposable en jeu de rôles, pour le plus grand malheur des petits rôlistes innocents et leurs ridicules calibre 45 caché dans le slip! Outre la réputation du John, superbement amenée par des bad guys comme le regretté Michael Nyqvist ou le divin Ian McShane, qui deviennent tout pâles en entendant son nom… Il n’y a vraiment que Theon Greyjoy pour ne pas connaître le John! Code d’honneur, terrain neutre du Continental, organisation des différentes familles criminelles, et jeune génération de tueurs bravant les règles, voilà bien un univers sombre à souhait, dans lequel on plonge plus encore durant « l’intrigue » du second film. La suite reprend juste après la fin du premier film, en gros c’est tout pareil avec les quelques rescapés de la vengeance de John Wick, qui goûte à la tranquilité pendant un peu plus de 2 minutes… Quel tir-au-flanc! Ce deuxième film est un peu moins bien que le précédent, mais l’action est toujours là, internationale car avec plus de sous-sous dans la popoche (du réalisateur). Malgré tout, les chorégraphies sont toujours géniales, et donc surtout, nous continuons à explorer cet univers des assassins… c’est tout de même autre chose qu’un Assassin’s creed et son Fassbender au regard de cocker!

Très bonne surprise que cette franchise, rien de bien novateur mais de la belle action, très graphique, avec en prime une brochette d’acteurs et d’actrices qui se donnent à fond, ce qui donne un certain cachet à l’ensemble.

John Wick 2’ Will Not Kill Another Adorable Puppy

Publicités

8 réflexions au sujet de « Plaisir primaire : John Wick 1 et 2 »

  1. Je suis d’accord dans l’ensemble mais j’ai trouvé que les chorégraphies du 2ème était moins punchy que dans le 1er.
    Sinon, oui de très bon films « défouloirs » !!!!!

    J'aime

  2. J’ai découvert que récemment (quelques jours) John Wick 1 & 2.

    Cela se laisse regarder.

    Beaucoup d’action.

    Je fus ‘agréablement’ surpris de voir réunis Keanu Reeves et Laurence Fishburne dans le second opus. Depuis Matrix, les années ont bien tourné….

    Merci pour ton article.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s